L’ONG CREDO prend en     charge plus de 100.000 Orphelins et Enfants Vulnérables grâce au soutien des donataires burkinabè et étrangers.

Notre expérience en matière d’éducation est un gage de confiance pour un partenariat fructueux.

NOTRE OBJECTIF

Accroître l’offre éducative sur le plan quantitatif et qualitatif, ainsi que le taux de scolarisation des jeunes démunis et ou vulnérables dans les zones les plus déficitaires du Burkina Faso.

Depuis plus de 20 ans, l’ONG C.RE.D.O s’est engagée aux cotés de l’Etat Burkinabè  par la mise en œuvre de projets de développement au profit des couches sociales défavorisées avec l’appui financier de ses partenaires du Nord.

Cependant force est de constater que, depuis un certain temps, on assiste progressivement à une baisse tendancielle du volume de financement.

Face à ce constat, l’ONG C.RE.D.O s’est engagée à relever le défi de la responsabilisation des acteurs burkinabés en faveur des Orphelins et Enfants Vulnérables en mettant en place un mécanisme de financement durable qui a pour but d’assurer la prise en charge scolaire d’au moins 10.000 OEV supplémentaires  d’ici 2020.

Ce type de Parrainage appelé Parrainage Endogène fait appel à la contribution volontaire des fils et filles du Burkina Faso ainsi que des entreprises et institutions Burkinabès et de la diaspora.

Leader dans ce modèle de responsabilité sociale, l’ONG C.RE.D.O souhaite par la présente, votre adhésion effective à cette vision et votre implication active dans la dynamique de mobilisation de fonds pour la prise en charge scolaire des Orphelins et Enfants Vulnérables du Burkina Faso.

Chaque année, plus de 4000 orphelins et enfants vulnérables sont inscrits et accompagnés dans les écoles primaires, secondaires et universités du Burkina Faso. En plus de la prise en charge scolaire, ce projet s’efforce d’améliorer le cadre de vie d’hygiène et moral des bénéficiaires.  A ce jour, plus de 100.000 bénéficiaires ont été scolarisés par l’ONG C.RE.D.O.

Le parrainage d’un Orphelin et Enfant Vulnérable avec l’ONG CREDO, c’est : – Une sélection rigoureuse des Orphelins et Enfants Vulnérables les plus démunis dans les communautés de base ;

– Une prise en charge scolaire à l’école primaire, secondaire, ou dans les universités partenaires ;

– Don de vêtements et de fournitures scolaires

– Prise en charge alimentaire ;

  Analyse médicale des enfants et don de pharmacie ;

– Service de Placement d’Emploi et Développement d’entreprises ;

– Renforcement de l’autonomie des parents bénéficiaires.

100% des fonds sont réinvestis dans la prise en charge directe et indirecte des Orphelins et Enfants Vulnérables. Le coût annuel du parrainage est à 120.000 FCFA.

Nos engagements : – Apporter la preuve d’une sélection rigoureuse des Orphelins et Enfants Vulnérables ; – Intervenir sans discrimination de sexe, de race, ou de religion ; – Apporter une redevabilité 2 fois/an à chaque parrain et organise une visite ; – Prise en charge des frais scolaires, vestimentaires, fournitures, analyse médicale, don en pharmacie, aide alimentaire et soutien psychoaffectif de les OEV. – Respecter la décision du signataire de rompre le contrat de parrainage sur la base d’une simple décision écrite.

  1. SPEED SCHOOL – Stratégie de Scolarisation Accélérée / Centres à passerelles

Au Burkina Faso, environ 34% des enfants en âge d’aller à l’école ne sont toujours pas scolarisés. Et sur l’ensemble des enfants scolarisés, presque la moitié d’entre eux ne finissent pas le cycle primaire. L’ONG CREDO intervient en force dans plusieurs localités, pour récupérer tous les enfants analphabètes âgés de 9 à 12 ans. L’objectif est de les former de façon intensive pendant 9 mois, pour ensuite les réintégrer dans le système classique. Ce projet a permis à des milliers d’enfants de renouer avec l’espoir d’un avenir meilleur.

La stratégie de la scolarisation accélérée est un projet d’éducation centré exclusivement sur les enfants  non scolarisé qui ont dépassé l’âge requis pour aller à l’école. Ils ont entre 9 à 12 ans, et ne savent ni lire ni écrire. Toute leur vie était consacré aux travaux champêtres ou ménagères, d’autres étaient plutôt vouées à des mariages précoces.  Et aucun de ces enfants ne pouvaient encore espérer bénéficier d’une éducation pour se construire un avenir meilleur.

La SSA s’intéresse aux enfants qui n’ont plus la possibilité d’aller à l’école à cause de leur âge. Elle consiste à dispenser des cours intensifs pour une période de neuf mois, dans des centres à passerelles proches des maisons, de sorte que les enfants puisse avoir une école à proximité de chez eux. Suite à une formation accélérée, les enfants passent un examen et sont transférés dans une école classique en classe de CE2.

Depuis la mise en œuvre de la stratégie en 2009 jusqu’en 2017, plus de 25 000 jeunes de 9 à 12 ans ont pu réinsérer le système classique.

Nous avons rencontré quelques bénéficiaires de la première promotion des centres à passerelles, qui ont bien progressé dans leurs études scolaires.

Un enfant, c’est une personne qui a le droit d’être éduquée, soignée, protégée, quel que soit son sexe, sa race ou sa religion. C’est également une personne qui a le droit de s’amuser, d’apprendre et de s’exprimer.

L’ONG CREDO a toujours accordé une place significative à l’enfant, au sein de ses activités qui visent notamment au progrès socio-économique, moral et culturel des communautés de base.

C’est pourquoi, il est indispensable de développer des partenariats pour garantir le succès de cette noble mission liée à la dignité des enfants.

Réalisations :

«  L’école de la deuxième chance  » réinsère chaque année près de 900 enfants de 9 à 12 ans non scolarisés ou déscolarisés dans le système classique après une formation intensive de neuf mois en lecture, écriture et culture générale. Depuis 2011, plus de 5000 enfants ont regagné le chemin de l’école grâce à ce projet. Plus de 60 centres à passerelles sont opérationnels dans les communes de Sapouy Cassou, Léo et Diébougou.

ALPHABÉTISATION ADULTE  PROFESSIONNELLE

Plus de 40 000 personnes âgées de 15 à 50 ans ont bénéficié non seulement de l’alphabétisation classique (en langue locale) mais aussi de l’apprentissage du français. Formés dans des centres  innovés (REFLECT, A3F, FTS), les bénéficiaires reçoivent des formations professionnelles pour renforcer leur degré d’autonomie.

AU REGARD DES BESOINS IMPORTANTS EXPRIMÉS PAR LES COMMUNAUTÉS DE BASE, L’ONG CREDO S’EST FIXÉ POUR OBJECTIF D’INTERVENIR AUPRÈS DE 10.000 OEV SUPPLÉMENTAIRES À L’HORIZON 2020. AGISSONS ENSEMBLE POUR LA DIGNITÉ DES ENFANTS !